sortir à Paris, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Nantes

Rencontres amicales au sommet

Devenir membre

Rencontres amicales avec les grands de ce monde ?

Quand on dit rencontres au sommet, fussent-elles rencontres amicales, on pense spontanément à ces rassemblements des décideurs les plus puissants de la planète : G8, Davos, BRICs, … Mais il est d’autres sommets où l’on peut faire des rencontres beaucoup plus facilement, et plus sûrement amicales, elles… En effet, si les rassemblements politiques et économiques interplanétaires donnent lieu à des photos de groupe où chacun arbore un sourire d’une oreille à l’autre, on a parfois du mal à croire au climat amical de ces raouts.

 

Rencontres amicales en altitude…

 

Pour faire des rencontres amicales au sommet, il suffit tout simplement de les organiser en altitude ! A la montagne, tout simplement. Ces rencontres amicales seront l’occasion de sorties qui permettront d’allier une activité sportive, souvent une randonnée tonique car il faudra franchir des dénivelés, et le plaisir de découvrir des panoramas dits « imprenables », à partir de points de vue exceptionnels offrant une perspective dégagée, souvent à 360°. Les photographes se régaleront pendant que les autres se laisseront aller à une contemplation bien méritée du paysage. 

Rencontres amicales sur le toit du monde

Le nec plus ultra des rencontres amicales en altitude, ce serait bien sûr celle qu’on pourrait organiser sur le toit du monde, c'est-à-dire l’Everest qui culmine majestueusement à 8850 mètres. Où sur l’un des sommets voisins puisque l’Himalaya compte 14 des plus hauts sommets du monde, c'est-à-dire ceux qui excèdent les 8000 mètres. Mais ces sommets sont difficiles à conquérir et pas à la portée de tout un chacun !

 

Rencontres amicales de haut niveau… sportif 

 

Le 29 mai 1953, Edmund Hillary et Tensing Norgay sont les premiers à conquérir l’Everest, réalisant le rêve d’alpinistes talentueux et audacieux qui avaient tenté en vain de parvenir sur le toit du monde pendant plus de trente ans. Depuis, les hommes n’ont cessé de rêver d’atteindre son sommet qui est la consécration ultime pour les alpinistes passionnés. Cependant, avec les progrès techniques, certains ont pensé que ce sommet mythique était à la portée du plus grand nombre. On vit ainsi apparaître des expéditions « commerciales » pilotées par des guides professionnels conduisant au sommet des alpinistes-amateurs plus ou moins bien préparés mais aux moyens financiers conséquents (entre 50 000 et 75 000 dollars US). Et on assiste depuis à des situations ubuesques : des files d’attente pour arriver au sommet et des dépotoirs qui s’amoncellent sur les flancs de la montagne ! Cependant la montagne ne manque pas de rappeler aux hommes qu’on ne peut impudemment la fouler de ses pieds. L’Everest est un des lieux les plus inhospitaliers de la planète, en raison des conditions météorologiques extrêmes qui y règnent et qui lui valent son surnom de troisième pôle. Et des alpinistes-amateurs ont malheureusement appris cette leçon au prix de leur vie. Les rencontres amicales sur le toit du monde sont donc à réserver aux alpinistes chevronnés pour lesquels l’Everest est une quête et non une destination de voyage insolite… 

 

Rencontres amicales avec les peuples de l’Himalaya 

 

Ceux qui ne sont pas assez expérimentés pourront faire des rencontres amicales très enrichissantes avec les ethnies tibéto-népalaises à l’occasion d’un trek, et notamment les Sherpas qui sont indissociables de la conquête de l’Everest. Si les Sherpas sont dans l’imaginaire collectif les porteurs des expéditions himalayennes, ils constituent avant tout une ethnie à part entière venue de l’est du Tibet, d’où leur nom : Shar (est) et Pa (peuple). Il y a près de 500 ans, des montagnards, les Kham, quittèrent l’est du Tibet puis franchirent l’Himalaya pour venir s’installer dans les hautes vallées au Népal. Certains s’établirent au pied de l’Everest et d’autres allèrent plus au sud. Les Sherpas sont depuis toujours éleveurs, agriculteurs et commerçants. L'avènement des grandes expéditions alpines sur les hauts sommets himalayens dans les années 1950 a alors modifié leur mode de vie. Avec le développement du tourisme dit « d’aventure », de nombreux Sherpas pratiquent désormais les métiers de la montagne. Le peuple Sherpa est très attachant et aller à sa découverte vaut tous les sommets du monde.

Rencontres amicales à la pointe… des sommets urbains

Mais tout le monde n’est pas sportif. Et puis les sommets montagnards ne sont pas accessibles facilement à tout moment de l’année. Faut-il pour autant renoncer aux rencontres amicales au sommet ? Non, on peut aussi se rencontrer à la pointe des sommets… urbains : point culminant d’un monument, dernier étage d’un bâtiment, clocher d’une cathédrale, etc. Les occasions ne manquent pas !

 

Rencontres amicales avec le soldat inconnu 

 

Pour beaucoup, l’Arc de Triomphe est associé au soldat inconnu auquel le Président de la République française, souvent accompagné de dirigeants d’autres pays, rend régulièrement hommage. Il s’agit donc véritablement d’un lieu de rencontre au sommet. Mais l’Arc de Triomphe est un lieu de rencontres amicales au sommet à double titre : sa terrasse, qui culmine à 50 mètres de hauteur, offre une perspective de 360° sur Paris. Par sa position géographique sur l’axe allant du Grand Louvre à l’Arche de La Défense, l’Arc de Triomphe est un véritable trait d’union entre le Paris historique et le Paris contemporain. Et permet d’embrasser par temps clair quasiment tous les monuments remarquables de Paris.

 

Rencontres amicales au sommet avec GinkGoSpace 

 

Envie de rencontres amicales au sommet ? Il vous suffit de vous connecter sur le site de rencontre amicale GinkGoSpace. Vous pourrez, selon votre inclination, proposer aux autres membres une sortie, à flanc de montagne ou au cœur de la ville ; ou vous inscrire à l’une des nombreuses sorties proposées par les membres ou les partenaires GinkGoSpace. Pour sortir … au sommet ! 

Session expirée

Votre session est expirée. Merci de vous reconnecter